Un jour ordinaire

Court métrage écrit et réalisé par Sophie-Clémentine Dubois (2010 ; 8min39).

Avec : Bertrand De Breuck, Agnès Guignard, Jean-Louis Dubois, Caroline Kempeneers, Maria Prieto, Alexandre Drouet, Quentin Marteau et les voix de Nicole Valberg et Simon Wauters.

Premier assistant réalisateur : Alexandre Drouet ; prise de son : Joey Van Impe et Anton Vodenitcharov ; montage : Alexandre Drouet ; mixage : Joey Van Impe.

Prix Polycule 2010.

Sélectionné au Festival de films étudiants Tolosa Tourne 2010.

72797996_640

17 Comments

  1. C’est que le monsieur dans l’ascenceur à côté du héros ? ;)
    il joue bien en tout cas.
    Le figurant qui est dans la cafétéria qu’on voit de dos est quant à lui formidable. Quel acteur !

  2. Sophie-Clémentine

    Monsieur Santiago vous êtes un acteur formidable, en effet.
    Quand à l’homme dépressif dans l’ascenseur, il s’appelle Jean-Louis Dubois, vous avez pu l’apercevoir dans des films comme L’homme à la cravate, ou encore L’homme de l’ascenseur.
    Bien à vous.

  3. Fantastique, surtout l’homme dans l’ascenseur et l’homme de dos dans la cafétéria effectivement. Très impressionnants, quelle justesse!

    Félicitations sinon pour la sélection au festival de films étudiants! J’ai beaucoup aimé. Tu as vu le film No(r)way of Life (The Bothersome Man) ? Ca m’y fait penser, dans l’ambiance et l’esthétique…

    J’aime beaucoup le côté un peu ‘malalaisant’ quand il dit à la cafétéria « oui c’est parce que c’est mon anniversaire alors ce soir… » et que personne ne lui répond « bon anniversaire », et quand il le dit à sa femme aussi :-)

    Bonne continuation!

  4. BlasVillalpando

    Chèr Sophie, on se connais pas, mais… J`aime bien ton film, Une idée simple, claire, bien filmé et bien dirigé. Le jeu des comediens est juste. « Bon annivesraire » aurais pu être un bon titre aussi. Alors, je dis MERDE à tout ce beau monde que je connais un peu par la mère, et jj`aimerais bien vous rencontrer dans un de ces rencontres fortuites que la vie nos offre parfois. Felicidades, besos y un fuerte abrazo a Gelus, Jean Loius et compagnie. Blas

  5. Sophie-Clémentine

    Blas,
    Merci de tout cœur pour ton message…
    [On ne se connaît pas mais j’ai beaucoup entendu parler de toi… :-) ]
    Besos y mil gracias.

  6. Sophie-Clémentine

    @Antoine
    Merci! Je regarderai le film :-)

  7. Pierre Nelen

    Bonsoir Sophie-Clémentine,

    Moi, par contre, j’aime bien l’ homme « le héros? », à coté de l’ homme de l’ascenceur, ou à la cravate.
    Votre scénario accentue bien la justesse de son jeu.

    Je vous souhaite bonne M. pour vos prochains festivals.

    Avec toute mon amitié à vous, votre équipe, et à Bertrand, bien sûr.

    Pierre

  8. Françoise Annez

    Bravo! Ce petit film mérite un prix. Tout est juste , très bien interprété. C’est très émouvant aussi.
    Bonne continuation,
    Françoise

  9. jean delbecque

    moi qui croyais que les anniversaires constituaient des tréteaux reliant souvenirs et oublis , voilà un anniversaire à ne pas se remémorer ou , au contraire, à suivre comme un mode d’emploi à ne pas suivre
    bravo pour cette leçon de mal-vivre,et les mimiquesexpressives de Bertrand

  10. Marco Van Lint

    Bravo pour ce bon scénario bien filmé et bien interprété.
    Le moment que j’ai préféré:
    quand la mère répond « j’allais justement t’appeler… » C’est bien observé et Bertrand passe très bien de l’espoir à la déception.
    Bonne continuation,
    Marco

  11. Bravo,

    belle réalisation. Tout est juste le jeu, le scénario, la réalisation, caméra. Le dosage des sentiments, la pointe d’ironie, la sobriété. En se concentrant sur l’essentiel on obtient quelque chose de riche.

    Féliciations à tous!

    Senta

  12. Chouette, ça sent le vécu !! ;-)

  13. De fait j’allais le dire, ça pue le vécu :-D

    Bien vu en plus de dire ça un 22 juillet ;-)

  14. Pingback: Un Jour ordinaire « Le Projet Cryotopsie

  15. Un court-métrage qui sonne simple et vrai… que demander de plus?

    Beau travail!

  16. C’est très joli, on a envie de voir jusqu’au bout, c’est très accrocheur. J’adore le plan dans l’ascenseur, la symétrie rend la situation très cocasse.. L’histoire est vraiment juste, j’aime beaucoup cette sobriété.
    Qui était ton cadreur?

  17. Sophie-Clémentine

    Bonjour Jamil,
    C’est moi qui cadrais. Merci pour ton message!

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>